REGISTRATION OPEN : Deadline 1ST MARCH

Please consider that Roscoff is a touristic place and we recommend booking your hotel soon!

Bienvenue !

Les vibrios sont des bactéries pathogènes

Les vibrios sont des bactéries vivant dans l’eau, certaines étant associées à des maladies chez l’Homme. Vibrio cholerae, agent causal du cholera est responsable d’épidémies en Asie, Afrique et en Haïti. Vibrio parahaemolyticus provoque des gastroentérites suite à la consommation de coquillages ou de poissons crus. Enfin Vibrio vulnificus est associé à de graves lésions cutanées et des septicémies pouvant entraîner la mort. Les vibrios ont aussi été associés à des mortalités d’animaux marins (poissons, crustacés et mollusques) en particulier les espèces d’élevage. Un exemple important pour notre pays concerne la conchyliculture puisque plusieurs espèces de Vibrio ont été associées aux épisodes de mortalité d’huîtres creuses et de moules, épisodes qui menacent aujourd’hui la durabilité de cette activité économique.

 

Une communauté scientifique importante et diverse

 

En raison des conséquences environnementales, économiques et en santé publique des infections causées par les vibrios, la communauté scientifique travaillant sur ces bactéries est considérable. D’une part cette communauté regroupe des chercheurs de tous les continents (Asie, Amérique, Océanie et Europe), appartenant à de prestigieux Instituts de recherche et Universités. D’autre part cette famille de bactéries constitue aujourd’hui un des rares modèles fédérant recherches fondamentales et appliquées, associant des domaines variés comme l’écologie, l’évolution, la biologie moléculaire et cellulaire, la biochimie la bioinformatique et les mathématiques. La publication de plus de 1200 articles scientifiques/an dans des revues internationales est une illustration de l’importance de cette communauté.

 

Une conférence internationale incontournable

Malgré l’essor de la cyber communication, la conférence internationale reste le moyen privilégié de communication et de débats entre les acteurs de la recherche. Elle permet de présenter les résultats des équipes sous forme de communications orales ou de posters, elle renforce les liens humains et fait émerger des collaborations. La création d’une conférence dédiée aux recherches sur les vibrios était donc un outil incontournable pour structurer cette communauté. Initiée à Gand en 2005, la  conférence a été organisée à Paris (2007), Rio de Janeiro (2009),  Biloxi (2010), St Jacques de Compostelle (2011), Edinburgh (2014). Le succès de ces conférences est attesté par la présence des meilleurs chercheurs du domaine et par une participation d’environ 200 personnes à chacun de ces événements. A la suite d’un vote des participants de VIBRIO2014, l’équipe Française (Ifremer ; CNRS; Institut Pasteur ; Universités de Paris-Sud 11 et de Montpellier) a été sélectionnée pour organiser la prochaine conférence à Roscoff les 29, 30, 31 et 1er avril 2016. Les thèmes abordés seront : écologie et évolution, plasticité et maintenance du génome bactérien, régulation des gènes et virulence, interaction avec l’hôte, coopération entre bactéries, épidémiologie.

 

Vibrio2016 à la station biologique de Roscoff

La station biologique de Roscoff est un centre de recherche et d’enseignement en biologie et écologie marine situé sur la côte nord de la Bretagne. Elle dépend de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) et du CNRS et héberge depuis 5 ans l’équipe « Génomique des Vibrios » (intégrée depuis 2014 au Laboratoire de biologie intégrative des modèle marins, UMR 8227 UPMC-CNRS), organisatrice de la conférence Vibrio2016. Outre l’intérêt mutuel de contribuer au rayonnement international de la plus grande station de biologie marine de France, cette conférence va permettre de faire découvrir aux chercheurs de nombreux pays notre magnifique région, son patrimoine et son économie locale. Roscoff dispose d’une capacité d’accueil hôtelière largement suffisante (300 chambres répertoriées) auquel s’ajoute la commune voisine de Saint Pol de Léon, dotée d’un centre de conférence et d’un amphithéâtre de 700 places. Les sessions de communications orales,  posters ainsi que les déjeuners se dérouleront à Saint Pol de Léon (8h30-18h30). Les diners se dérouleront à Roscoff. Un service de bus effectuera la navette entre les deux villes (15 minutes de route).

 

Savourer nos richesses culturelles

Les participants seront accueillis le 29 mars à partir de 12H à la station biologique (Hôtel de France). A 19H un apéritif de bienvenue sera organisé au restaurant le Gulf Stream de la station, après une présentation par les directeurs de recherche des activités scientifiques de nos laboratoires. Les participants seront alors invités à visiter le centre ville de Roscoff, une liste de restaurateurs associés à la conférence leur sera fournie (surprise offerte sur présentation du badge de conférencier).

Le 30 mars, un dîner sera proposé au restaurant de la station le Gulf Stream (capacité de 200 personnes), permettant de découvrir les délicieux produits pêchés sur nos côtes (plateau de fruits de mer, cassolette de coquilles Saint Jacques). Un second menu sera aussi proposé.

Lors de la soirée du 31 mars, un « Fest Noz » sera organisé à Roscoff (Salle Mathurin Meheut, Roscoff) avec démonstration de danses bretonnes et un buffet campagnard (produits régionaux : charcuterie, fromages, légumes, bière de Roscoff, cidre et vin français) sera offert. Le soir du 1er avril, clôture de la conférence, les participants seront libres de découvrir Roscoff et ses environs. Une sortie à l’Ile de Batz la journée du samedi 2 avril leur sera proposée. Mais ils pourront aussi choisir d’autres activités comme la thalassothérapie ou le casino.